FORUM DU BRAQUE DE L'ARIEGE

Pour tout savoir sur les Braques de l'Ariège et discuter de nos chiens
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

combien serais vous pour la speciale de st Girons 

record de 2008 est de 30 chiens inscrit et 8 chiens confirmés

laisser un message 

Participez, faites connaître et partager votre et notre passion pour cette race que nous aimons tant !!


Partagez | 
 

 LE STANDART DU BRAQUE DE L ARIEGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wilo-09
Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 58
Localisation : lézat sur lèze

MessageSujet: LE STANDART DU BRAQUE DE L ARIEGE   Ven 11 Sep - 13:08

Standard F.C.I. N°177 / 07.08.1998 / F
BRAQUE DE L’ARIEGE
ORIGINE
France.
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR
24.01.1996.
UTILISATIONChien d’arrêt.
CLASSIFICATION F.C.I. Groupe 7 Chiens d’arrêt.
Section 1.1 Chiens d’arrêt continentaux,
type braque.
Avec épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE
Le braque de l’Ariège est issu du vieux
Braque Français que l’on a croisé au dix-neuvième siècle avec des
braques de souche méridionale de robe blanc et orange, pour lui donner
plus de légèreté et d’activité. Quelques chasseurs Ariégeois
continuèrent à l’employer, ce qui évita une disparition complète de la
race. En 1990 une équipe d’éleveurs décida de se dévouer à sa survie.
ASPECT GENERAL
Chien de type braccoïde. Sa construction est
puissante, mais sans lourdeur excessive, robuste et d’un aspect
vigoureux. On préfère les sujets aux membres secs, aux muscles
saillants et aux lignes bien définies. Sa robe blanche de préférence
truitée d’orange pâle ou parfois mouchetée de marron alliée à sa taille
en fait un chien élégant et distingué.
PROPORTIONS IMPORTANTES
Médioligne (de proportions
moyennes) : la longueur du corps est un peu supérieure à la hauteur au
garrot. Le crâne est légèrement plus long que le chanfrein.
COMPORTEMENT / CARACTERE
Adapté à tous les types de chasse,
il est résistant, docile et facile à éduquer.
TETE
La tête doit être longue, anguleuse et étroite au niveau des
arcades zygomatiques.
REGION CRANIENNE :
Crâne : Légèrement bombé, le sillon frontal peu accentué. Les lignes du
crâne et du chanfrein sont légèrement divergentes vers l’avant. Les
arcades sourcilières sont moyennement accusées. La protubérance
occipitale est assez prononcée.
Stop : Peu prononcé.
REGION FACIALE :
Truffe : Rose, rougeâtre (couleur chair) ou marron plus ou moins pâle
selon la couleur de la robe, jamais noire. Les narines bien ouvertes.
Museau : Long et droit, parfois très légèrement convexe. Vues de
devant, les faces latérales du museau convergent légèrement vers
l’avant.
Lèvres : Assez fines, bien descendues ; la commissure des lèvres est
assez plissée sans être tombante.
Mâchoires/dents : Arcades dentaires bien adaptées. Articulé des
incisives en ciseaux ; on tolère la denture en pince ( incisives bout à
bout).
Yeux : Regard doux. Oeil bien ouvert, légèrement ovale, franc et
intelligent, bien enchâssé dans l’orbite. L’iris est de couleur ambre foncé
ou marron selon la couleur de la robe.
Oreilles : Assez fines, longues, papillotées, attachées à la hauteur de la
ligne de l’oeil ou en dessous ; elles ne sont pas accolées à la tête. Leur
longueur permet d’atteindre la naissance de la truffe sans être étirées.
COU
: Pas très long, assez fort et possédant un léger fan
CORPS
Ligne du dessus : La partie antérieure quasi rectiligne descend du
garrot à la onzième vertèbre dorsale, la deuxième partie, légèrement
convexe, fait la jonction avec la croupe.
Garrot : Bien indiqué sans être sorti.
Dos : Un peu long, musclé, bien soutenu et rectiligne.
Rein : Légèrement voussé.
Croupe : Légèrement oblique par rapport à la ligne du dessus.
Poitrine : Large, haute et bien descendue au niveau du coude. Les
côtes sont arrondies, sans exagération.
Ligne du dessous : Légèrement oblique, elle remonte légèrement dans
sa partie abdominale.
QUEUE
: Attachée dans le prolongement de la ligne de la croupe. Elle
est forte à sa racine et va en s’amincissant. On la raccourcit
généralement de 4/10. La queue longue est admise. Elle ne doit pas se
relever plus haut que la ligne du dessus.

]MEMBRES
MEMBRES ANTERIEURS
: Droits, de forte ossature, larges et musclés.
Epaule : Robuste, musclée et moyennement oblique.
Bras : Fort, bien musclé et appliqué au thorax.
Coude : Au niveau du sternum.
Avant-bras : Vigoureux, bien d’aplomb.
Métacarpe : Très légèrement incliné de profil.
Pieds antérieurs : Serrés et bien cambrés, ils forment un ensemble
compact, presque rond. Les ongles sont forts et les coussinets bien
charnus.
MEMBRES POSTERIEURS

: Bien d’aplomb.
Cuisse : Bien musclée, bien descendue.
Grasset : Bien parallèle au plan médian du corps.
Jambe : Robuste.
Jarret : Bien coudé.
Métatarse : Assez court, presque vertical.
Pieds postérieurs : Mêmes qualités que les antérieurs

.
ALLURES
Trot soutenu et actif entrecoupé de temps de galop. Grande
souplesse et légèreté du mouvement.
PEAU
Moyennement épaisse, elle est plus fine sur la tête ; assez
souple. Les muqueuses externes doivent être d’une couleur qui
correspond à celle de la robe ; jamais avec des taches noires.
ROBE
POIL : Serré, brillant, court, plus fin et ras sur la tête et sur les oreilles.
COULEUR : Fauve orangé pâle ou quelques fois marron, fortement
panaché de blanc truité/moucheté. Certains chiens sont même blanc
truité/moucheté.
TAILLE
Mâles : 60 cm à 67 cm.
Femelles : 56 cm à 65 cm.
DEFAUTS
: Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré
comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
DEFAUTS ELIMINATOIRES
Compte tenu du cheptel réduit de cette
race, le but n’est pas de faire preuve d’une trop grande sévérité, mais
d’écarter de la reproduction les sujets hors type et les sujets ayant de
graves défauts.
Manque total de type.
Nez « double » (truffe dont les orifices sont séparés par un profond
sillon).
Truffe d’une autre couleur non conforme au standard.
Truffe noire.
Prognathisme inférieur ou supérieur.
Couleur des yeux : excessivement claire, yeux vairons.
Entropion ou ectropion ou toute trace d’intervention chirurgicale
tendant à corriger ces défauts.
Excès de ladre aux paupières.
Ongles noirs.
Présence d’ergots.
Arrière main : gêne nettement accusée dans la démarche.
Couleur non conforme au standard.
Taille sortant des limites du standard, avec une tolérance de plus ou
moins 1 cm.
Anomalies morphologiques graves.
Tares invalidantes.
Chiens agressifs, mordeurs ou très peureux.
Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal

complètement descendus dans le scrotum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebraquedelariege.forumactif.org
 
LE STANDART DU BRAQUE DE L ARIEGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Braque de l'ariege
» Chiots Braque de l'Ariege
» Disparition: Chypie braque allemand en Ariège
» COBRA splendide malamute en danger cherche famille ARIEGE 09
» CINTEGABELLE ARIEGE CHANTIERS PARTICIPATIFS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DU BRAQUE DE L'ARIEGE :: Expositions Canines :: Calendrier d'expositions-
Sauter vers: